Avertir le modérateur

08/12/2009

Le plus anticapitaliste, c'est moi.

La IVème internatiomarx 2010 attacks.jpgnale n'a pas hésité à dire du Front de gauche qu'il est de "droite" et affirme qu'un accord avec ses membres (PCF, PG, GU) conduit le NPA à se droitiser et à fouler au pied ses idéaux révolutionnaires. J'imagine qu'ils doivent se réjouir que 64% du parti soit opposé aux listes unitaires en l'état. Même si ça va du refus de principe jusqu'à l'acceptation à la condition que le front de gauche s'aligne sur les positions du NPA. Pour moi, de l'un à l'autre, c'est "plus anticapitaliste que moi, tu meurs". Mais 64% n'est pas 100%. Tel que le NPA n'est pas LO.

Des irréductibles du NPA ont fait le choix de l'ouverture, et leur persévérence leur donne droit à une petite récompense : aucune majorité claire ne s'étant dégagée entre les motions A, B et C lors de la consultation nationale, ils auront le droit de faire des listes unitaires aux élections régionales partout où ils sont majoritaires. Ça représente environ un tiers des régions métropolitaines. Soit 7 ou 8. Et vraissemblablement, l'Auvergne, le Languedoc-Roussillon, la Basse Normandie, la Lorraine, le Limousin, la Bretagne, les Pays de Loire (youpi !!!) et l'Ile de France devraient en faire partie.  Mais pour la région parisienne, pas sûr que la direction trotskyste laisse échapper cette importante région aux unitaires... Même si pour ça, il faut passer outre le vote des militants (mais c'est pas ça qui fera peur aux trostkos).

Pour autant, le fait qu'il n'y ait pas de majorité claire au NPA suggère une dispersion de ses militants. On a l'impression que le NPA devient un peu un grand bazard ou chacun fait ce qu'il lui plait. Un parti qui a grandi aussi vite est forcément confronté à de telles difficultés au bout d'un moment. Les nouveaux militants qui veulent redéfinir les lignes sont freinés par la vieille garde qui tient à ses habitudes. En de telles situations, seul le compromis permet de garder tous les fruits dans le même paniers. Les unitaires ne vivront plus la frustration des européennes, et les sectaires ne seront pas forcés de faire liste commune avec les antilibéraux. Et les conseillers politiques nationaux devront faire avec.

Il va être intéressant d'observer le résultat des différentes initiatives sur le plan électoral. Va-t-on gagner des points ? Des élus ? Et par la suite, les luttes locales trouveront-elle plus facilement une voix dans les conseils régionaux ? Des éléments de notre programme pourront-ils plus facilement être discutés ? Dans tous les cas, ce sera pour le parti une véritable expérience dont de grands enseignements pourront être tirés. Et ça, pour développer le parti, c'est indispensable.

teddy francisot.

Commentaires

merci pour ces infos =)

Écrit par : max | 08/12/2009

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu