Avertir le modérateur

21/04/2010

Un petit tour et puis s'en vont...

J'ai déjà eu l'occasion de chier dans la bouche du trotkard dans un de mes premiers articles. C'était le 11 juin 2009. Et aujourd'hui, force est de constater que ça pue encore lorsqu'ils s'expriment : "le PCF est allé dans les exécutifs régionaux, alors que, nous, on ne voulait pas", "l'affaire du voile nous a divisé, déstabilisé et a éloigné les électeurs et électrices de nos listes", "y a-t-il eu trop d'unité ou pas assez d'unité" (non, mais ça, c'est parce qu'ils sont aveugles, et n'ont pas vu que l'unité ne s'est faite que dans 8 régions sur 22)...

Dégoutés par l'odeur, 10% du CPN (conseil politique national) a pris la poudre d'escampette : tout va bien, Madame la marquise. L'important, c'est d'avoir raison !

crise du NPA.jpg

Dans son blog, le grand Raoul-Marc Jennar, politologue, donne une analyse politique de ces départs :

Alors que l'objectif était de créer un parti de masse, ouvert et prompt à faire l'union avec la gauche antilibérale et anticapitaliste, la ligne politique du NPA est inchangé par rapport à celle de la LCR : il s'agit d'une démarche solitaire, d’une avant-garde qui agit conformément à la tradition sectaire d’une faction de l’extrême-gauche. Ce faisant, je me suis aveuglé sur les intentions réelles des initiateurs du projet NPA.

L’écologie comme outil d’analyse du capitalisme et alternative politique ait jamais été intégrée sérieusement dans la démarche et le discours du NPA ainsi que cela a été déploré à maintes reprises et, récemment encore, par la commission écologie elle-même ; Pas une seule réunion du Comité exécutif n’a été consacrée aux questions de libertés, de démocratie et d'institutions alors que des mutations sont en court au niveau européens, au niveau national avec la décentralisation, et de part la récente réforme des collectivités territoriales et la suppression de la taxe professionnelle. Les effets du capitalisme ne sont pris qu'au seul niveau de leur impact social.

J'ai cru que le NPA serait un prolongement politique du travail d'analyse et d'éducation populaire du courant altermondialiste, mais j'étais plus efficace dans mon travail d'analyse en étant libre de toute attache.

Pour voir l'interview à laquelle il répond, vous êtres libre de cliquer ici. Pour l'annonce de sa démission, c'est ici.

De là à dire que les cadres de la LCR se sont servi des nouveaux militants NPA comme de marionnettes pour créer l'illusion de l'ouverture, il n'y a qu'un pas ; que je ne franchirais, par principe, qu'après le congrès de novembre. En attendant, il faut continuer à se battre pour le rassemblement de la gauche radicale au niveau national. C'est l'objet d'un récent appel au "Front Populaire Anticapitaliste" lancé par les trois seules régions où le rassemblement a eu lieu.

front populaire anticapitaliste.jpg

 

 

 

Pour voir et, éventuellement, signer l'appel

vous pouvez cliquer sur le logo =>

 

 

 

 

Teddy Francisot.

Commentaires

NPA seul : 1,64 + 2,52 + 2,60 + 3,28 + 2,56 + 3,13 + 2,24 + 3 + 3 + 2,43 = 2,64 %

NPA et partenaires, hors FG : 4,19 + 4,99 + 4,32 + 2,49 + 4,87 + 2,89 + 1,85 + 2,11 = 3,46 %

NPA et FG : 5 + 8,59 + 13,13 = 8,91 %

Au second tour, limousin, NPA et FG : 19,10 % !

Écrit par : Teddy Francisot | 21/04/2010

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu