Avertir le modérateur

23/11/2012

NDDL : Le PS réinvente le délit de solidarité

C'était en 2009, lorsque le gouvernement de droite avait pris l'initiative d'utiliser l'article L.622-1 de la loi CESEDA, interdisant l'aide à l'entrée, à la circulation ou le séjour de migrants non-autorisés, qu'une mobilisation s'est élevé contre cet article infâme rebaptisé "délit de solidarité".

Aujourd'hui, plusieurs personnalités du PS favorables au projet d'aéroport Notre-Dame-des-Landes s'émeuvent que des personnes qui ne sont pas du coins, de la localité, ou de la région puissent venir défendre la paysannerie et le bocage qui y seraient détruits si cette batisse venait à voir le jour. Ces personnes seraient tantôt des activistes professionnels, selon Jacques Auxiette, Duc du Pays-de-Loire, tantôt des squatteurs, terme repris le plus souvent ces derniers jours par les pontes du parti au pouvoir.

Une réthorique xénophobe qui fait pleinement parti du verbiage de la droite qui lui a cédé la place le 6 mai dernier. Le premier fait d'arme est à porter à l'honneur de Valérie Pécresse, alors ministe de l'enseignement supérieur, pendant les premières grèves contre la loi d'autonomie des université (LRU) en 2007.

pécresse, LRU, 2007

Version PS 2012 :

Marie-Françoise CLERGEAU s'énerve 

"Des gens

extérieurs à

Notre-Dame-des-Landes n'empêche

ront pas notre

aéroport d'y entrer !"

 

Teddy FRANCISOT

22:44 Publié dans Actualité | Lien permanent | Commentaires (0)

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu