Avertir le modérateur

04/08/2012

La rhétorique m'a tuer

Un journaliste de merde : "vous avez une image de grande bourgeoise, un peu distanciée, bobo écolo... Est-ce que tout cela est très compatible avec les aspirations du militant UMP qui va voter ?"

NKM : ""Je pourrais vous parler de votre image, on aurait des débats intéressants sur le sujet. Moi vous savez, je suis maire d’une ville populaire, 22.000 habitants, Longjumeau, la grande couronne... Quand vous voulez, on va prendre un café, vous me direz en revenant si avec mes plus de 30% de logements sociaux, mes quinze cafés, ma vie diurne et nocturne, chaleureuse, populaire et parfois compliquée, vous trouvez que c’est… comment vous dites ? Bobo ?! Souvent, ceux qui disent ça et qui jettent ces anathèmes vivent en plein cœur de Paris et n’ont jamais mis les pieds dans une banlieue comme la mienne !"

NKM Burns.jpg

Entre nous, ça veut dire "ferme ta gueule". Et je dirais même que le journaliste, Gilles BORNSTEIN, pour ne pas le nommer, ne l'a pas volé ! Je note simplement, comme le fait BRP, qu'elle a contesté l'accusation de "bobo", mais pas celle de "grande bourgeoise". Tout n'est pas dit, mais tout est entendu.


Teddy FRANCISOT

01/06/2011

La Côte d'ivoire, la brute et le truand.

Ah, ces Ivoiriens... Incapables de se démerder tout seuls. Heureusement que les ex-coloniaux mettent un peu d'ordre dans tout ça...

La petite histoire.

En 2000, Laurent Gbagbo est élu préident. En 2002, une rébellion éclate et le ministre de l'intérieur de Gbagbo est tué. Mais l'armée ivoirienne résiste et Alassane Ouattara (rebelle) est exfiltré en urgence par l'armée française. Les rebelle se replient au Nord, et le pays est divisé en deux. Après l'affaire de bouaké, des manifestants sont assassinés par l'armée française à Abidjan. La France fait pression pour que Gbagboarmée française en cote d'ivoire.jpgprenne Guillaume Soro (représentant des rebelles) comme premier ministre en 2007. Mais contrairement à ce que prévoyait l'accord de Ouagadougou, les rebelles ne sont pas désarmés et conserve le contrôle du Nord.

En 2010, la présidentielle qui oppose Gbagbo à Ouattara déclenche une nouvelle guerre civile. Des réclamations ont été portées par le camps de Gbagbo concernant des exactions contre des populations susceptibles de voter pour lui, ainsi que des fraudes électorales. La commission électorale aurait dû désigner le président à l'unanimité. Mais sans unanimité et sans prendre en compte ces réclamations, une partie de la commission a déclaré Ouattara Président à 54% des voix (ce qu'ils n'avaient pas le droit de faire). Saisi, le Conseil constitutionnel a dû se prononcer, et a désigné gbagbo à 51%, mais hors des délais prévu par la Constitution (ce qu'il n'avait pas le droit de faire non plus). Ouattara a toujours refusé que des observateurs internationaux recomptent les voix, comme l'a proposé Gbagbo.

L'armée française a profité de ce conflit pour imposer son candidat. C'est elle qui a distribué des armes aux rebelles (et détruit dans le même temps le matériel militaire de l'armée ivoirienne) et qui a balayé le chemin pour qu'ils parviennent jusqu'à Abidjan. Elle se permet d'ailleurs de bombarder des hopitaux, des supermarchés et des points de RDV de militants pro-Gbagbo. Au surplus, ce sont les forces françaises qui ont déposé Gbagbo aux rebelles.

Qui sont-ils ?

Gbagbo : Plusieurs crimes ont été imputés à ses forces par des ONG et par l'ONU (assassinats d'opposants politiques, de manière ciblée ou par des tirs sur des manifestants). Il a conceptualisé "l'ivoirité" pour écarter Ouattara (dont les grands-parents ne sont pas tous nés en Côte d'Ivoire). dans les années 70', il est emprisonné en tant qu'opposant au parti unique d'Houphouet-Boigny (proche de De Gaulle), d'abord en tant que syndicaliste, puis en tant que participant à des manifestations étudiantes. Il est fondateur du Front Populaire Ivoirien qui défend le multipartisme et la social-démocratie (c'est Gbagbo qui a vendu une partie du port à Boloré).

ouattara VS gbagbo.jpg

Ouattara : Le crime de Duékué (plus de 800 morts) est imputé à ses partisans. Il a vendu l'Afrique au FMI sous la méthode du "si tu veux un prêt, tu privatises et tu supprimes les aides et la sécurité sociales..." Ceux qui on subient s'en souviennent. En Côte d'Ivoire, en tant que premier ministre d'Houphouet-Boigny, il a vendu l'électricité, l'eau et le gaz à Bouygues. Soutien d'Houphouet-Boigny, il tente désespérément d'être président de la Côte d'Ivoire depuis plusieurs années par différentes méthodes (élections, coups d'Etat...). C'est enfin chose faite : "Alors, heureux ?"

Conclusion :

Les coups de canons de la france et de la communauté internationale n'ont fait que rallumer les incendies qui ont conduit à la guerre civile entre les partisans de deux hommes assoifés de pouvoir. Sauf que Gbagbo n'est qu'un prof d'histoire.  Alors que Ouattara, qui a bossé au FMI et est un ami de sarko, a un carnet d'adresse bien fleuri, notamment au niveau international... La Cour Pénal Internationale semble se mettre en mouvement pour poursuivre les crimes de guerre opérés par les deux camps, même si la Côte d'Ivoire n'a pas signé le traité de Rome. Ainsi, il se pourrait que la procédure se retourne contre Ouattara, car il est de loin le plus sanglant.

Aujourd'hui, après la prise de fonction de Ouattara et plus d'un mois après l'arrestation de Gbagbo, des exactions sont toujours en cours contre des pro-gbagbo (réels ou présumés). Ce faisant, il me semble que le mouvement social ivoirien aura plus de mal à se relever sous (ou à l'issue d') une présidence Ouattara que sous (ou à l'issue d') une présidence Gbagbo.

 

Michel Galy résume la situation en Côte d'Ivoire en 13 minutes.

17/05/2011

Dédicace à DSK !

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu