Avertir le modérateur

06/11/2012

Vive la sécu !

Une chouette idée du gouvernement PS : invoquer la compétitivité pour réduire les charges sociales. Et voilà comment ils inventèrent l'eau chaude...

A chaque fois que les libéraux parlent de charges sociales, ils parlent du salaire socialisé. Il s'agit des cotisations maladie, vieillesse, allocations, accidents du travail, etc... qui font la différence entre le salaire brut et le salaire net. C'est une assurance sociale à laquelle nous et les patrons souscrivont obligatoirement pour être sûr de pouvoir faire face aux difficultés qu'on peut rencontrer dans la vie.

Aujourd'hui, ils veulent réduire les cotisations patronales. Et lorsque demain ils diront que les pensions de retraite doivent être réduites (ou que nous devons travailler plus), que les médicaments doivent être déremboursés et que nos consultations doivent être soumises à des franchises médicales, sous prétexte "qu'il n'y a plus d'argent dans les caisses de sécu", il faudra leur rappeler que ce sont eux qui ont volontairement vidé ces caisses en faisant des cadeaux aux patrons. Sur cette question, la différence entre la droite et le PS est infime.

La compétitivité des entreprises française n'est pas en cause.

Notre niveau de revenu n'est pas comparable à celui des pays en voie de développement. Toutes les cotisations sociales pourraient être supprimées que ça ne suffirait pas pour ramener le prix d'un travailleur français à celui d'un travailleurs chinois. Et prendre le problème par ce bout là revient à ignorer l'objectif principal des libéraux : les gains financiers résultants de ce hold-up ne servent pas à investir (il y a bien longtemps que nos entreprises ont cessé de le faire, et nous le paieront plus tard), ni à réduire les coûts, mais à assurer aux actionnaires des rendements à deux chiffres.

C'est à ce système là, le système financier, qu'il faut s'attaquer,

pas au système de sécurité sociale !

Rappelons aussi au PS, puisqu'ils l'a visiblement oublié, que ces acquis justifiés ont été obtenus de haute lutte par nos ayeux (y compris les leur) et que les défendre et les étendre est l'ambition essentielle du courant progressiste. A eux de savoir s'ils en font encore partie ou pas.

Moi je sais.

sécurité sociale,charges sociales,ps,solidarité

Chiffres 2007. N'abandonnons pas nos droits. Luttons.

 

Teddy FRANCISOT

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu